lundi 10 août 2009

Test : De la musique à l'eau ?

Bonjour à toutes et à tous,

Le soleil a refait son apparition avec un petit swell pour ce début août.

Cela dit, on sait que les conditions d'été sont souvent capricieuses. Qui n'a pas rêvé un jour d'être tranquille derrière la barre en écoutant sa musique ou bien en surfant tranquillement au son d'une mélodie entraînante.

Longboard dossen a testé pour vous le système Aquabeat de chez Speedo trouvé chez Scubaland à Brest.

Sous un design épuré au possible, I-river s'est associé à Speedo pour nous sortir un petit lecteur tout ce qu'il y a de plus simple.

Le pack testé comprend :

Le lecteur en lui-même
Des écouteurs avec 2 possibilités d'embouts

Un câble usb
Un câble d'extension
Un CD d'installation pc
Un sac de transport

Option + :

Brassard Speedo Aquabeat en néoprème

la séquence de test :


Arrivé sur site, le swell se développe sous un mètre.
2 possibilités s'offrent ainsi, soit fixé l'ensemble sous la combinaison, soi
t par dessus.
Le test sous la combinaison demande ainsi de s'équiper avant du lecteur et des fils pour en avoir le moins possible à pendouiller. Le brassard prend néanmoins un peu de place et comprime un peu le biceps. Après avoir enfilé la combinaison, reste un passage délicat le zip dorsal de la combinaison. Aussi faut-il prendre son temps ou choisir
de passer les câbles par devant avec le désagrément que cela procurera à la rame. La fixation des oreillettes se fait sans encombre (nous avons pris le temps avant de bien choisir les embouts adaptés à nos oreilles).

Le matos est fixé, la board sous le bras et les vagues n'attendent pas.
La 1ère sensation est assez agréable il suffit d'appuyer sur la touche play assez importante pour se retrouver avec un bon vieux Mason Jennings dans les oreilles mais attention ne vous attendez pas à la qualité d'un lecteur mp3 classique. Le volume se règle sur le latéral de l'a
ppareil très facilement par simple pression. A la 1ère vague dans la figure : l'eau s'infiltre un peu au niveau de l'oreille et amplifie un peu le son : rien de désagréable plutôt une immersion.

Pour le reste, la session se passe pour le mieux et le plaisir d'avoir un peu de musique derrière la barre reste très sympa en attendant les séries, l'utilisation reste très simple.

A la rame, l'ensemble ne bouge pas mais on note un gêne légère au niveau du biceps où est fixé l'engin. Ce qui reste surprenant est selon ce que l'on écoute, notre timing s'en inspire. On fait défilé la musique sous différents styles et lorsque l'on passe un bon vieux morceau de métal, on se surprend à être plus agressif.

Néanmoins un bémol, à la 1ère gamelle les oreillettes se décrochent, il faut donc les remettre en prenant son temps. Selon nous, les embouts des oreillettes ne sont pas des plus adaptés pour la pratiques des sports de glisse.


A la rame ou en paddle, ce petit engin reste bien agréable et permet d'apprécier le paysage et sa propre musique.

Fin du test, on passe le tout hors combinaison. Le
s jonctions tiennent bien mais comme soupçonné les fils s'emmêlent.

Bref Aquabeat est idéal pour se taper des ballades en paddle, ou bien surfer tranquille mais dès qu'une gamelle est au rendez-vous : méfiance et retour à la case départ.

Pour ce qui est de la configuration sous Pc il faut installer le logiciel permettant de basculer votre playlist. Sous Mac, rien de plus simple, pas de cd, juste un glissé copier coller et le tour est joué !

Caractéristiques :

Taille : 6 cm x 4,3 cm
x 2 cm.
Etanche à 3 m.
Flotte dans l'eau.
Supporte les fichiers Mp3 et Wma.
Mémoire, 1 Go (existe aussi en 2 Go).
Design ergonomique.
Poids, 35 gr.
Autonomie, 9 heures (se charge directement sur le Pc ou le Mac via usb).
Batterie lithium-ion.
Capacité, près de 500 chansons.
Différentes couleurs au choix.
Prix : moins de 100 euros (version 1 Go).

Disponible dans les points de ventes spécialisés.
Bien rincer l'ensemble après chaque utilisation.


Note finale par activités :

Surf : 6/10
longboard : 7/10
Bodyboard : 4/10
Paddle : 8,5/10
Stand Up Paddle 7/10
Bodysurf : 4/10
Pêche au maquereaux : 9/10
Pêche à pied : 10/10
Courir nu sur la plage : 11/10

9 commentaires:

  1. bruno dit :
    en résumer çà sert à rien !!! de plus le plaisir d'une session c'est de surfer et non d'écouter de la zic.
    déjà qu'à nos ages parfois on ne s'entend plus parler ... alors avec de la zic dans les "zoreils" !!!
    hein ! doc! j'ai raison ...

    RépondreSupprimer
  2. pamela dit :
    ronan tu fais rien que de m'exciter avec tes biceps et tes fesses nues sur la photos !!!
    gros cochon ...

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien non Pamela ce n'est pas Ronan sur ce superbe cliché remercions Mac Fabish de s'être prêté anonymement au jeu

    RépondreSupprimer
  4. pamela dit :
    en réalité j'ai hésité entre toi et mac fabish, mais à la vue de la "trompe d'éléphant", il me semblait te reconnaitre :-)
    alors mac fabish, si tu es libre !!!! I AM

    RépondreSupprimer
  5. Un bon test de geek dans un univers de coolos... En tous cas, je ne peux que souligner la rigueur et l'efficacité de cette revue.

    Bien joué.

    RépondreSupprimer
  6. Intéressant comme test mais bon je suis contre ce genre de gadget qui coupe les contacts entre les frères de l'eau

    RépondreSupprimer
  7. Pas faux, c'est que le spirit n'est plus trop au rendez-vous. L'important n'est-il pas de partagé un moment d'intimité profond entre surfeurs et surfeuses.

    Sur ce, je vais marcher pied nu sur l'herbe en écoutant voler les abeilles.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis d'accord que cela coupe les bases du Surfing Spirit.
    Bon je m'en vais de ce pas nager nu dans la rivière de plougouloum.

    RépondreSupprimer
  9. Je te rejoins tout de suite...mon chou

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire et bons rides à vous !