mercredi 20 janvier 2010

OSNI

L'homme a toujours été un inventeur, parfois génial parfois déluré et parfois tellement surprenant qu'on pourrait croire qu'il vient d'une autre galaxie.

Un VPH ou HPV(Véhicule à Propulsion Humaine) est un véhicule mû exclusivement par la force de l’homme (donc dépourvu de moteur…). Parmi ces engins certains sont en contact avec et l’eau sont équipés de foils.

Dans l'eau :

- Les kayaks avec pagaies ou avec pédales
- Les engins à hélices immergées ou aériennes

Un peu d'histoire :

C'est un ingénieur bavarois qui a inventé le Wassenlaufer en 1953 premier VPH de l'histoire : Julius Schuck.



Cet engin est équipé d'ailes flexibles de propulsion. Par système de pompage et donc de pression exercée, l'être humain pouvait se mouvoir tel un crabe.
Cet étrange moyen de locomotion a fait rêver plus d'un Einstein sur terre, jusqu'à ce que Le Flying Fish apparaisse avec Allan Abott et Allec Brooks en 1984.


Cet objet bizarroïde est simplement basé sur l'idée d'un pédalo : 2 boudins, un cadre de vélo muni d'un pédalier pour générer une propulsion et 2 foils plus un pour la direction.

Loin de s'arrêter là, les défis les plus fous se sont enchaînés. Le foil permettait de se déplacer beaucoup plus rapidement sur l'eau que n'importe quel autre engin. Pourquoi ? Il semblerait que le problème majeur reste le frottement, or le Foil n'offre quant à lui, que très peu de zones de contacts ou dites de cavitation dans certains cas.

De ces folies sont nés des projets importants tel l'Hydroptère sur lequel Eric Tabarly s'était posé bien des questions avant que cet étrange navire s'élevant jusqu'à 5 m au dessus de l'eau ne fasse exploser des records de vitesse. Ou encore, celui de Laird Hammilton qui développa le surf monté avec un foil.

Là, on pourrait se dire : c'est bien beau, mais qu'est ce que cela vient faire sur un site de surf ?
Tout simplement que l'idée du Flying Fish ne s'est pas arrêtée en 1984 puisqu'en 1998, le Trampofoil est arrivé avec son digne descendant le Pumpabike en 2004. De prime abord, voyant ces véhicules incongrus ont se dit mais comment cela peut-il tenir ? Archimède peut se faire du soucis... Ces projets reprennent simplement les fondements de l'idée développée par
Julius Schuck, mais adaptés pour aller droit et tourner.




Attention donc si vous croiser ces engins de la mort qui filent à toute vitesse car apriori, on risquerai de voir de plus en plus d'objets Surfant Non Identifiés dans l'eau.

Sources :

http://www.human-powered-hydrofoils.com
http://foils.wordpress.com/category/propulsion/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire et bons rides à vous !